Biographie

Sabrina photos rs 082

SABRINA AVAKIAN

CRIMINOLOGUE ET ECRIVAIN

Sabrina Avakian est né à Addis-Abeba (Ethiopie) d’un père arménien et d’une mère italienne. Sabrina, comme Arménienne, appartenant à un groupe minoritaire décimée par le génocide oublié par le monde, a décidé de se consacrer à la justice et aux droits de l’homme, à donner une voix aux plus faibles et aux populations les plus démunies.

In Mars 1993, après avoir eu son diplôme en psychologie de l’éducation, son doctorat en psycho- pédagogie et Sciences humaines et Criminologie, Sabrina a commencé à travailler avec les Nations Unies et les organisations internationales dans le domaine humanitaire. En 1989, elle a travaillé comme bénévole à la frontière avec le Soudan, dans un projet d’alphabétisation pour les enfants et les femmes. Par la suite, en 1995, elle a été dans les différentes missions de maintien de la paix des Nations Unies qui s’occupent des droits de l’homme: elle s’est rendue en Angola, Mozambique, Cap-Vert, la Tanzanie, le Rwanda, le Darfour, la Somalie, la région Somali (Ethiopie), le Kosovo, la Macédoine, la Bosnie, l’Arménie et d’autres pays.

Presentement, Sabrina Avakian est une experte à la Cour de justice pour mineurs et médiateur de la famille. En tant que représentant au niveau européen pour GEMME une Organisation internationale des magistrats pour la médiation, elle renforce les  procédures de médiation en Europe. Comme une experte d’urgence pour les droits de l’homme, elle parcour ttoute l’Afrique pour les Nations Unie.  Actuellement en République centrafricaine où un terrible génocide est qui ronge le pays. En l’Europe precisement en Italie, elle travaille dans le domaine humanitaire, se consacrant principalement à prévenir les mutilations génitales féminines et assurer la protection des droits de l’enfant. Elle travaille actuellement en tant que juge à la Cour spécialisé de justice pour mineurs à Rome et dans le monde entier voyageant en tant que consultant pour les enfants et pour les projets des jeunes. Comme  cinéaste, elle a réalisé différents documentaires sur les mutilations génitales féminines, sur le génocide arménien, sur la voix des Arméniens dans la nouvelle Arménie et enfin un documentaire sur l’espoir en Ethiopie. La plupart des documentaires ont été pris en charge par des organisations internationales et Rai International. Sabrina a également fondé une ONG appelée HUG (Serrer dans les bras) et elle met en œuvre un grand nombre de projets pour les enfants et les femmes.

recognition Avakian

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

UA-43145076-3